L'alimentation du CPF

Dans le cas d’un travail à temps complet, le CPF sera alimenté de 24h de formation par an pendant les 5 premières années, soit jusqu’à 120h, puis de 12h par an les années suivantes jusqu’à un maximum de 150h.
 
En effet, le CPF ne peut dépasser le seuil des 150h, ce seuil étant mathématiquement atteint au bout de 7 années et demie si la personne n’utilise pas ses heures de formation durant cette période.
Dans le cas d’un travail à temps partiel, le nombre d’heures de formation alimenté par année sur le CPF est proportionnel au nombre d’heures travaillées par rapport à un travail à temps complet. 
Par exemple, une personne travaillant à mi-temps bénéficie d’une alimentation diminuée de moitié par rapport à une personne travaillant à temps complet, soit 12h par année travaillée durant les 5 premières années, puis 6h pour les années suivantes.
 
Ce nombre d’heures est le minimum qu’une personne puisse percevoir, des accords d’entreprise peuvent toujours revoir à la hausse l’alimentation du CPF.
Les heures de formation acquises dans le cadre du DIF sont transférées sur le compte personnel de formation et seront utilisables jusqu’au 1er janvier 2021.
Le CPF pourra également bénéficier d'un éventuel abondement de la part de la région ou de l'Etat afin de favoriser l'accès à l'une des qualifications professionnelles mentionnées à l'article L 6314-1 du Code du travail. Les personnes particulièrement visées sont celles ayant quitté tôt l'école ou ne bénéficiant d'aucune qualification professionnelle reconnue à l'issue de leur formation.